Un ancien secrétaire du parti d'extrême-droite SDP reconnu coupable d'incitation à la haine

Le tribunal d'arrondissement de Prague 1 a reconnu coupable Jaroslav Staník, un ancien secrétaire du parti d'extrême-droite SDP, la formation de Tomio Okamura, pour des propos incitant à la haine. L'accusé avait tenu des paroles homophobes, antisémites et racistes à l'encontre des Roms, des mots prononcés dans les bâtiments de la Chambre des députés. Les magistrats ont décidé d'infliger à cet individu une peine dont la teneur n'a pas encore été rendue publique.

En octobre dernier, d'après l'ancien député Marek Černoch (du parti de l'Aube), Jaroslav Staník aurait appelé à ce que "tous les homosexuels, les Roms et les juifs soient tués dès la naissance". L'ancienne ministre du Travail et des Affaires sociales Michaela Marksová (ČSSD) rapporte d'autres incidents. En l'apercevant, Jaroslav Staník, fortement sous l'emprise de l'alcool, l'aurait appelé Marxová-Engelsová. Il aurait ajouté que la ministre soutenait les homosexuels et qu'il fallait tous les supprimer.