Trois soldats tchèques tués dans un attentat-suicide en Afghanistan

Trois soldats tchèques ont été tués ce dimanche dans un attentat à la bombe en Afghanistan, lors d'une patrouille de contrôle dans les alentours de la base de Bagram, a annoncé l'Etat-major de l'armée tchèque. L'attentat s'est déroulé à 3h50 alors que les soldats patrouillaient à pied. Les trois soldats sont décédés des suites de leurs blessures. Les familles des militaires ont été informées et ont reçu les condoléances du ministre de la Défense Lubomír Metnar et du chef d'Etat-major Aleš Opata.

L'attentat, qui a été revendiqué par les Talibans, a également blessé trois autres membres de la patrouille, un soldat américain et deux soldats de l'armée afghane. 13 soldats tchèques sont décédés dans le cadre des missions tchèques en Afghanistan. Depuis 2002, la République tchèque a envoyé plus de 9 000 soldats dans le pays.

Le président tchèque Miloš Zeman a exprimé sa plus grande tristesse suite à la nouvelle de la mort des trois soldats, ajoutant que la tragédie ne devait pas dissuader la communauté internationale de continuer à lutter contre le terrorisme. Le Premier ministre Andrej Babiš a estimé, son compte Twitter, que les trois soldats étaient des héros nationaux, rendant hommage au fait qu'ils aient sacrifié leur vie pour leur pays.