Trois ans de prison avec sursis pour le soldat tchèque accusé d’avoir participé aux combats dans l’est de l’Ukraine

17-05-2019

Le tribunal régional de Pardubice (Bohême de l’Est) a condamné le soldat tchèque Erik Eštu, accusé d’avoir commis un acte de terrorisme, à trois ans de prison avec sursis. Déchu de son grade militaire, il a été relégué au rang de simple soldat ce qui signifie pratiquement la fin de son engagement dans l’armée tchèque.

Erik Eštu était accusé d’avoir participé à des combats en Ukraine du côté des forces de l’Etat sécessionniste de la république populaire de Donetsk. Le soldat avait séjourné durant un mois en Ukraine en 2015, période qui a précédé son engagement dans l’Armée tchèque. Selon la partie plaignante, Erik Eštu a participé à des tirs qui ont pu tuer ou blesser des citoyens ukrainiens. Suite à son engagement dans l’Armée tchèque, il se serait vanté de ses actes auprès des autres soldats de son unité basée à Chrudim (Bohême de l’Est).