Treize victimes après une explosion dans une mine de charbon en Moravie du Nord

21-12-2018 mis à jour

Treize mineurs sont morts et trois autres ont été gravement blessés dans une explosion survenue jeudi après-midi dans la mine ČSM de la ville de Karviná, laquelle est située en Moravie-Silésie, non loin de la frontière polonaise. Parmi les victimes, douze sont de nationalité polonaise et une de nationalité tchèque. Les chefs des gouvernements tchèque et polonais, Andrej Babiš et Mateusz Morawiecki, se sont rendus ce vendredi sur les lieux de l'accident. Les deux hommes ont exprimé leurs condoléances aux proches des victimes et offert de fournir une aide. En Pologne, une journée de deuil national a été décrétée pour dimanche. Le bilan est le deuxième plus tragique dans une catastrophe minière depuis 1990.

D'après Ivo Čelechovský, le porte-parole du groupe minier OKD, qui gère la mine, l’accident aurait été provoqué par un "coup de grisou", c'est-à-dire une explosion de méthane, survenue dans une galerie située à une profondeur de 880 mètres au-dessous du sol. Une commission spéciale va être mise en place pour élucider les causes exactes de la catastrophe. Bohuslav Machek, le porte-parole du Bureau minier tchèque, a estimé que la concentration de méthane devait être au moins 4,5 fois supérieure à la normale pour causer une telle tragédie.

D'autres dirigeants politiques ont exprimé leurs condoléances aux familles des victimes, tels que le chef de l'Etat Miloš Zeman ou le ministre de l'Intérieur et président de la social-démocratie Jan Hamáček. Un compte bancaire a été ouvert pour permettre de collecter des fonds pour venir en aide aux victimes.