Traite des êtres humains : six victimes tchèques identifiées à Manchester

16-11-2018

Dans le cadre d'une opération contre la traite des êtres humains, la police britannique a retrouvé à Manchester dix personnes, dont six ressortissants tchèques, qu'elle estime victimes d'esclavage moderne. Quatre hommes ont été arrêtés. Cette intervention est le résultat d'une enquête menée par des détectives britanniques en lien avec la Centrale nationale contre le crime organisé. C'est ce qu'a indiqué ce jeudi le porte-parole de la police tchèque Jaroslav Ibehej. "Six Tchèques de la région de Most étaient obligés de réaliser différentes tâches, principalement de nettoyage. Ils travaillaient plus de dix heures par jour et la contrainte passait même par des violences physiques", a-t-il détaillé.

Cette opération fait suite à l'arrestation au printemps dernier de trois ressortissants tchèques au Royaume-Uni. Le groupe composé de deux hommes et d'une femme est justement accusé d'avoir exploité les difficultés sociales d'habitants de la ville de Most, au nord de la Bohême, pour les convaincre d'émigrer à l'étranger avec la promesse fallacieuse de leur fournir un emploi légal bien payé.