Trafic d’êtres humains : 12 personnes mises en examen

15-03-2019

La police tchèque a mis en examen 12 ressortissants de l’ex-Union soviétique pour trafic d’êtres humains. Ils encourent jusqu’à dix ans de prison. Selon le porte-parole de la Centrale nationale de lutte contre le crime organisé, cette organisation opérait depuis plus d’un an et faisait venir de manière illégale des migrants issus de pays d’Asie du Sud-Est. Les enquêteurs ont mis au jour plus d’une dizaine de cas où les trafiquants ont fait (ou ont essayé de faire) passer d’Ukraine en Tchéquie, puis en Allemagne, des centaines de réfugiés originaires du Bangladesh, du Sri Lanka et du Vietnam.

Cette opération est le résultat d’une coopération entre la police tchèque, la police slovaque et les gardes-frontières d’Ukraine et de Pologne. Plus de 20 000 perquisitions ont été réalisées, lundi, dans ces quatre pays, permettant également la saisie de millions de couronnes en petites coupures, d’armées et de faux papiers.