The Guardian: Babiš sous pression après une décision locale sur ses conflits d'intérêt

03-02-2019

Selon un article du Guardian publié ce dimanche, la pression augmente sur le chef du gouvernement tchèque Andrej Babiš (ANO) en raison de ses potentiels conflits d'intérêt, que le conseil municipal de Černošice vient officiellement de considérer comme avérés.

Suite à une requête de Transparency International (TI), les élus de cette petite commune de la banlieue de Prague ont estimé que le premier ministre contrôlait encore de fait le groupe Agrofert qu'il a fondé.

Le quotidien britannique, qui cite le directeur de la branche tchèque de TI, note que cette décision pourrait avoir une influence sur la décision à venir des services légaux de la Commission européenne, saisis par une requête similaire.