Tensions au large de la Crimée : le ministre tchèque des Affaires étrangères se dit « très inquiet »

« Je suis très inquiet des derniers développements en mer d’Azov où s’est déroulé un incident armé dans le détroit de Kertch, » a fait savoir sur son compte Twitter le ministère tchèque des Affaires étrangères, Tomáš Petříček. « Nous appelons vivement à l’apaisement de la situation. Tout comme l’annexion de la Crimée par la Russie est inacceptable pour nous, l’annexion des eaux de la mer d’Azov est tout aussi inacceptable, » peut-on encore lire ce lundi dans ce même message. Le chef de diplomatie tchèque a fait que la République tchèque était prête à s'associer à d'éventuelles sanctions internationales le cas échéant.

Les tensions entre Kiev et Moscou autour de la mer d'Azov ont connu une brusque flambée, dimanche, lorsque l'Ukraine a accusé la Russie d'avoir arraisonné trois de ses navires, après leur avoir tiré dessus, blessant deux personnes à bord. Pour justifier l'arraisonnement et l’« usage d'armes », la Russie accuse les navires ukrainiens « de mener des actions illégales dans les eaux territoriales russes ». Selon Moscou, les navires ont franchi illégalement la frontière russe et n’ont pas obtempéré aux ordres de s'arrêter. La marine ukrainienne conteste cette version.