Tennis - US Open : Karolína Plíšková out

03-09-2019

Les conclusions de l'enquête sur la potentielle fraude aux subventions européennes du Premier ministre tchèque Andrej Babiš dans le cadre de l'affaire du Nid de cigognes entrent dans le cadre d'une procédure dans laquelle seule la justice tchèque est compétente et l'Office européen de lutte contre les fraudes (OLAF) ne donnera aucun conseil à Prague. C'est ce qu'a indiqué ce mardi à l'agence de presse ČTK le chef du département d'enquête de l'OLAF Ernesto Bianchi, qui s'est félicité que pour la rénovation du centre de loisirs,"en fin de compte, l'argent de l'Union européenne n'ait pas été utilisé".

Le directeur général de l'OLAF, Ville Itälä, a quant à lui estimé que l'arrêt des poursuites contre le chef du gouvernement pouvait être motivé par différentes raisons et qu'il fallait attendre le résultat d'une analyse détaillée pour pouvoir se prononcer.