Sur le plus haut sommet de Tchéquie, la création d’un mandala en pierre détruit l’écosystème local

06-09-2019 mis à jour

L’administration du Parc national des Monts des Géants a découvert, jeudi matin, un mandala en pierre, sur le plus haut sommet de Tchéquie, la montagne Sněžka. Si les gardes du Parc national ont immédiatement fait disparaître le mandala, la présence de ce dernier a toutefois entraîné la destruction de l’écosystème local, caractérisé par un biome de type toundra.

L'auteure de la spirale en pierre s'est faite connaître ce vendredi matin, et s'est vue infliger une amende de 5 000 Kč (190 euros).