Suites de l'incident de l'avion du ministre des Affaires étrangères

07-07-2005

Prague s'apprêtait jeudi au milieu de la journée à dépêcher à Nouakchott un avion pour venir en aide au chef de la diplomatie, Cyril Svoboda, dont l'appareil qui le transportait, un Tupolev Tu-154, a été contraint mercredi d'effectuer un atterrissage d'urgence en Mauritanie. Un appareil de l'armée de l'air tchèque devait transporter à Nouakchott une équipe de mécaniciens et des pièces de rechange pour le système hydraulique défaillant du Tupolev immobilisé. Composée pour la plupart d'avions fabriqués dans les années 1980 dans l'ex-Union soviétique, la "flotte gouvernementale" tchèque est confrontée ces derniers mois à de nombreux incidents d'ordre technique. Le gouvernement tchèque a décidé récemment de renouveler cette flotte dans les années à venir, pour quelque 180 millions de dollars. Accompagné par une délégation d'hommes d'affaires, le ministre Svoboda se rendait pour une visite de 11 jours en Colombie, au Guatemala, en République Dominicaine et au Paraguay, axée sur la relance des rapports économiques.