Soupçonné de corruption, le ministre du Commerce et de l’Industrie démissionne

09-11-2011

Le Premier ministre, Petr Nečas, a accepté la démission que lui a présentée, mercredi soir, le ministre du Commerce et de l’Industrie, Martin Kocourek. Le chef du gouvernement a indiqué que Martin Kocourek n’était pas soupçonné de corruption, il a toutefois qualifié de « malheureuses » ses démarches. Quelques heures plus tôt, Martin Kocourek avait rejeté toute accusation de corruption après que 16 millions de couronnes (640 000 euros) aient été transférés sur le compte bancaire de sa mère. Martin Kocourek a expliqué que cet argent lui appartenait, qu’il avait confié sa gestion à une société d’investissement et que la transaction avait été réalisée lors de sa procédure compliquée de divorce en 2008. Le ministre a démenti l’information selon laquelle cette somme d’argent aurait un rapport avec ses fonctions au sein du conseil de surveillance de ČEZ, la société nationale de production et de distribution d’électricité. Martin Kocourek est le troisième ministre à quitter prématurément le cabinet dirigé par Petr Nečas.