Sondage : le mouvement ANO renforcé malgré les déboires de M. Babiš

L'actualité difficile du Premier ministre Andrej Babiš, mis en cause par son fils dans l'affaire dite du nid de cigognes et visé du doigt par la Commission européenne pour la situation de conflit d'intérêts dans laquelle il pourrait se trouver avec son groupe Agrofert, ne semble pas affecter les préférences électorales des citoyens tchèques. Selon un sondage d'opinion réalisé par l'agence Kantar CZ pour la Télévision tchèque, le mouvement ANO, que préside M. Babiš, récolterait 32,5 % des suffrages si des élections législatives étaient organisées aujourd'hui. C'est 5,5 points de plus que lors du précédent sondage en octobre dernier.

En novembre, le parti des Pirates arriverait en deuxième position et gagnerait trois points à 19 %. Le parti civique-démocrate ODS serait troisième avec 16 %. Les sociaux-démocrates réussiraient sur le fil à être représentés à la Chambre des députés tandis que les chrétiens-démocrates ainsi que le parti conservateur TOP 09 en seraient exclus.