Selon Andrej Babiš, la pénurie de main-d’œuvre est le principal problème actuellement en République tchèque

27-04-2018

Le taux de chômage historiquement bas et la pénurie de main-d’œuvre sont les problèmes les plus importants pour la République tchèque actuellement. C’est ce qu’a déclaré le Premier ministre Andrej Babiš ce vendredi en ouverture du congrès la Confédération des syndicats de Bohême et de Moravie (ČMKOS). C’est pourquoi il convient, selon lui, d’améliorer l’action des bureaux du travail de façon à mieux satisfaire la demande des entreprises.

Avec 3,5% en mars dernier, la République tchèque possède le plus faible taux de chômage de toute l’Union européenne. Les entreprises se plaignent d’être contraintes de réduire leur production et de refuser des commandes. Elles réclament par conséquent la mise en place de mesures et de programmes de façon à simplifier l’embauche de travailleurs étrangers. Si Andrej Babiš n’est pas opposé à cette idée, il souhaite néanmoins que les ressortissants étrangers soient employés aux mêmes conditions que les Tchèques.