Sanctions contre la Russie : la Tchéquie doit prendre en compte la question des droits de l'homme pour le ministre de l’Agriculture

10-04-2016

Le ministre de l'Agriculture Marian Jurečka considère que la République tchèque ne peut faire l'impasse sur la question des droits humains et exporter de nouveau des biens vers la Russie. C'est ainsi que le chrétien-démocrate, invité de l'émission politique dominicale de la Télévision tchèque, a répondu à la requête de Miroslav Toman, le président de la Chambre agraire de République tchèque, qui souhaite que l'Union européenne mette fin aux sanctions décidées à l'encontre de Moscou. "Les agriculteurs ne vendent pas des armes mais des aliments", argumente M. Toman. Le ministre dit comprendre ce point de vue mais estime qu'il importe prioritairement de prendre en compte "l'agression russe".