Rapport sur les drogues : les Tchèques fument moins

Un quart des Tchèques âgés de plus de quinze ans fument, la plupart quotidiennement. 900 000 habitants du pays ont une consommation d'alcool à risque. 600 000 boivent quotidiennement et 100 000 plus de cinq verres par jour. De 9 à 10 % des personnes âgées de 15 à 65 ans ont fumé un joint de cannabis au cours de l'année écoulée. Telles sont quelques-unes des conclusions du rapport annuel du Centre national de surveillance des drogues, dont l'édition 2017 a été publiée ce vendredi.

D'après ce document, le nombre de fumeurs est toutefois à la baisse en République tchèque, où la cigarette est interdite dans les bars et restaurants depuis mai 2017. En 2016, 2,4 millions de Tchèques étaient des fumeurs réguliers. Ils n'étaient plus que 2 millions l'an passé. Le rapport constate d'ailleurs une baisse des maladies liées à la consommation de tabac en République tchèque, où elle serait responsable de 16 000 décès prématurés chaque année.

Le Centre national de surveillance des drogues constate par ailleurs une augmentation du nombre d'utilisateurs d'analgésiques opioïdes, comme la morphine ou l'oxycodone. Selon le rapport, 48 000 personnes ont une consommation problématique.