Raids aériens sur Alep : la diplomatie tchèque prête à discuter des sanctions contre les responsables syriens

17-10-2016

La République tchèque est prête à discuter d’éventuelles sanctions ciblées contre des représentants concrets de la Syrie, responsables des bombardements contre Alep. Le chef de la diplomatie tchèque Lubomír Zaorálek l’a déclaré ce lundi à Luxembourg, à son arrivée à la rencontre des ministres des Affaires étrangères des 28 pays de l’UE, consacrée au siège d’Alep. L’armée syrienne et son allié russe mènent depuis fin septembre une nouvelle offensive d’envergure pour reprendre les quartiers est d’Alep, contrôlés par les groupes rebelles. Des centaines de civils, dont une soixantaine d’enfants sont morts sous les bombes. La chef de la diplomatie de l'UE Federica Mogherini a déclaré, pour sa part, que l’UE n’envisageait pas de sanctions contre la Russie.