Presse : les écoles et institutions publiques abandonnent la tradition d'accrocher le portrait du président

05-02-2013

De nombreuses écoles et institutions publiques tchèques abandonnent la tradition d'accrocher le portrait du président dans leurs bureaux, selon le quotidien Mladá fronta Dnes. Selon ce dernier, de nombreux directeurs d'école et fonctionnaires d'Etat ne vont pas commander de portraits officiels de Miloš Zeman qui doit devenir président début mars. Des centaines de portraits officiels du président sortant Václav Klaus ont été retirés récemment en signe de protestation de l'amnistie que ce dernier a déclarée début janvier. La tradition d'installer des portraits du chef de l'Etat dans les salles de classe, les bureaux du maire et autres espaces publiques, qui n'est pas une obligation légale, remonte à l'époque de l'Empire austro-hongrois.