Presse : le commissaire européen Günther Oettinger suggère à Andrej Babiš trois manières d'éviter le conflit d'intérêts

16-12-2018

Le commissaire européen en charge du budget Günther Oettinger suggère au Premier ministre tchèque Andrej Babiš trois façons d'éviter un conflit d'intérêts en lien avec l'entreprise Agrofert. Une information révélée par l'hebdomadaire Respekt. Dans une lettre partiellement reproduite par ce dernier, Günther Oettinger estime qu'Andrej Babiš devrait couper ses liens et ceux de sa famille avec le groupe agro-alimentaire Agrofert qu'il a créé, faire en sorte qu'Agrofert ne bénéficie plus de subventions européennes ou bien évite de participer à la prise de décision en ce qui concerne l'attribution de ces subventions.

Jeudi dernier, le Parlement euroépen a adopté à une large majorité une résolution appelant la Commission européenne à faire la lumière sur la possible situation de conflit d’intérêts du Premier ministre tchèque Andrej Babiš. Le texte demande aussi la suspension du versement de subventions européennes à son ancien groupe Agrofert jusqu'à ce que toute la lumière soit faite sur la question. La Commission européenne a annoncé qu'elle allait envoyer une équipe d'experts chargés de réaliser un audit sur l'attribution des subventions européennes en République tchèque entre 2007 et aujourd'hui.