Premier ministre : le manque de main-d'œuvre qualifiée, un frein à la croissance tchèque

20-10-2015

Le premier ministre Bohuslav Sobotka estime que le manque de main-d'œuvre qualifiée ainsi que l'état des infrastructures et le niveau d'implantation des hautes technologies dans le pays sont les principaux freins à la croissance du PIB tchèque. C'est ce qu'a indiqué le social-démocrate ce mardi à l'occasion d'un conférence intitulée Česko: Jak jsme na tom?" ("Tchéquie : comment on est ?") et organisée par le réseau Aspen Institute Prague et le magazine Forbes. Selon le chef du gouvernement, ces constats imposent certains changements au niveau de l'éducation et de la politique migratoire. Il regrette la disparition du ministère de l'Informatique (qui a existé entre 2003 et 2007) et insiste sur la nécessité de développer les autoroutes et les voies ferrées reliant la Tchéquie avec les pays voisins.