Pratiques anticoncurrentielles : Bruxelles adresse reproche à des opérateurs tchèques leur accord de partage de réseaux

07-08-2019

La Commission européenne a informé les opérateurs tchèques de téléphonie mobile O2 CZ et T-Mobile CZ, ainsi que le fournisseur d'infrastructures de télécommunications tchèque CETIN, de son avis préliminaire selon lequel leur accord de partage de réseaux restreint la concurrence, en violation des règles de concurrence de l'Union européenne. Le communiqué de presse a été publié ce mercredi.

Margrethe Vestager, commissaire chargée de la politique de concurrence, a expliqué que « le partage de réseaux par les opérateurs est généralement bénéfique pour les consommateurs en termes de déploiement plus rapide, d'économies de coûts et de couverture dans les zones rurales. Toutefois, lorsque des signes indiquent que les accords de coopération peuvent porter préjudice aux consommateurs, il est de notre devoir de les examiner et de veiller à ce que les marchés restent concurrentiels. »

O2 CZ et T-Mobile CZ sont des opérateurs importants du marché tchèque de détail des télécommunications mobiles. Les infrastructures mobiles et l'activité de commerce de gros d’O2 CZ ont été transférées à CETIN, une société d'infrastructures de réseau qui appartient au même groupe d'entreprises. La coopération pour le partage de réseau entre O2 CZ/CETIN et T-Mobile CZ a commencé en 2011, et son ampleur n'a pas cessé d'augmenter. À l'heure actuelle, elle couvre toutes les technologies mobiles (c'est-à-dire 2G, 3G et 4G) et l'ensemble du territoire tchèque, à l'exclusion de Prague et de Brno, ce qui représente environ 85 % de la population.