Prague décide de rompre l’accord de partenariat avec Pékin

07-10-2019 mis à jour

Le conseil municipal de la capitale tchèque a décidé, lundi matin, de rompre l’accord de partenariat existant avec la ville de Pékin. Le maire de Prague Zdeněk Hřib (Parti des Pirates) a expliqué qu'il s'agissait d'une réaction au refus de la partie chinoise de discuter de la suppression de la mention faisant état de la reconnaissance par Prague de la politique d’une Chine unique.

En janvier dernier, Prague a entamé des négociations avec Pékin en vue de la suppression de la mention. De leur côté, les autorités de Pékin ont appelé la mairie de Prague à plusieurs reprises à ne pas porter atteinte aux intérêts de la Chine en lien avec Taïwan et le Tibet.

L’accord de partenariat avec Pékin avait été signé par l'ancienne maire de Prague, Adriana Krnáčová, membre du mouvement ANO, en février 2016. Cette mention d'une Chine unique avait alors suscité une vague de protestations.

La rupture de cet accord sera encore débattue par l’ensemble des élus.