Prague approuve la gratuité des transports en commun lors de pics de pollution

25-02-2019

La ville de Prague a approuvé ce lundi le principe de la gratuité des transports en commun, dont les trains, les jours d’alerte au smog, à savoir lorsque la quantité de particules fines dans l'air est trop importante. Par ailleurs, la municipalité prépare une campagne destinée à informer les Pragois sur le comportement à adapter lors des pics de pollution. Le coût de cette mesure devrait s’élever à environ cinq millions de couronnes par jour.

Après Ostrava, en Silésie-Moravie, Prague est la deuxième ville de République tchèque où la qualité de l’air est la moins bonne. Tandis qu’à Ostrava la pollution résulte essentiellement de l’activité industrielle, dans la capitale la circulation automobile en est la principale raison.