Pouvoir d’achat : les prix ont triplé en Tchéquie depuis 1993, mais la couronne est bien plus forte

02-09-2019

Les prix des biens et services en République tchèque, depuis la partition de la Tchécoslovaquie en 1993, ont quasiment triplé, tandis que le cours de la couronne, la monnaie nationale (CZK), s’est renforcé de près d’un quart. Tels sont les deux principaux enseignements qui ressortent d’une étude réalisée par la Raiffeisenbank.

« Avec 100 CZK placées sous le matelas en 1993, nous n’achèterions plus aujourd’hui dans les magasins tchèques qu’un tiers des biens par rapport à cette époque, a expliqué une analyste de la banque. Mais si nous voulions dépenser ces 100 CZK à l’étranger, nous aurions alors à peu près le même panier de marchandises qu’en 1993, car à l’étranger les prix ont plus ou moins augmenté au même rythme que celui auquel s’est renforcée la couronne. » Ainsi donc, l’évolution du taux de change de la couronne par rapport au mark allemand, qui était alors une des monnaies de référence pour les Tchèques, puis plus tard par rapport à l’euro, a compensé l’inflation à l’étranger, les deux données ayant évolué dans des proportions similaires.