Pour l'opposition gouvernementale, il faut organiser de nouvelles élections législatives

17-06-2013

Le parti social-démocrate a réagi dans la nuit de dimanche à lundi à l'annonce de la chute du gouvernement de Petr Nečas en annonçant que selon lui, il n'était plus possible que la coalition gouvernementale de droite (réunissant l'ODS, TOP 09 et LIDEM) continue à gouverner la République tchèque avec un nouveau Premier ministre. La social-démocratie s'est déclarée convaincue de la nécessité de dissoudre la Chambre des députés et d'appeler à de nouvelles élections législatives. Le parti communiste et le parti Affaires publiques (VV) partagent la même position. Le chef du groupe parlementaire social-démocrate Jeroným Tejc espère que le président de la République Miloš Zeman pourra convaincre les partis de la coalition gouvernementale de se rallier à cette idée de nouvelles élections.