Pour le président de la social-démocratie, la foi en Dieu ne devrait pas empêcher les députés de voter pour la loi sur le partenariat enregistré

19-02-2006

Selon Bohuslav Sobotka, président de la social-démocratie, principal parti de la coalition gouvernementale, la foi en Dieu ne devrait pas empêcher les députés sociaux-démocrates de voter en faveur de l'adoption de la loi sur le partenariat enregistré des personnes du même sexe. Jeudi, le président de la République, Vaclav Klaus, a apposé son veto et renvoyé au Parlement le texte de la loi réglementant la vie en commun des couples homosexuels, équivalent du Pacte civil de solidarité, PACS, en France. Au-delà des nombreuses réactions que la décision du chef de l'Etat a suscitées, le projet de loi, pour être définitivement adopté, devra désormais obtenir 101 voix sur les 200 députés siégant à la Chambre, et ce afin de surmonter le veto de Vaclav Klaus. Bohuslav Sobotka a expliqué que la foi était certes quelque chose d'important, mais qu'elle ne devrait pas empécher les députés de réaliser un programme avec lequel leur parti s'est engagé pour les élections. « Nous n'avons pas été élus en tant que représentants de l'Eglise, mais de la social-démocratie », a-t-il affirmé, rappelant que l'élimination de la discrimination et la tolérance envers les minorités faisaient partie du programme de son parti.