Pour le chef de la diplomatie tchèque, « la sécurité ukrainienne est aussi notre sécurité »

L’Ukraine a besoin de savoir que les pays occidentaux, y compris la République tchèque, perçoivent les graves menaces en provenance de la Russie. C’est ce qu’a fait savoir le ministre des Affaires étrangères, Tomáš Petříček, à l’issue de sa rencontre avec son homologue ukrainien Pavlo Klimkine, ce mercredi à Bruxelles, en marge de la réunion des chefs de la diplomatie des Etats membres de l’OTAN et des pays partenaires.

« La sécurité ukrainienne est dans une certaine mesure notre sécurité aussi, c’est un pays dans le voisinage direct de l’Union européenne », a noté Tomáš Petříček. Les deux hommes ont discuté également du possible développement des relations économiques bilatérales. L’Ukraine, qui s’est vu récemment octroyer par l’UE une première aide macrofinancière de 500 millions d’euros, est, selon eux, intéressée par l’expérience tchèque en matière de transformation économique.