Pour le chef de la diplomatie tchèque, il faut éviter l’escalade du conflit au Proche Orient

10-01-2020

Il faut éviter l’escalade du conflit au Proche Orient et forcer l’Iran à retirer son soutien aux groupes terroristes qui déstabilisent de nombreux pays dans la région, a déclaré le chef de la diplomatie tchèque Tomáš Petříček (ČSSD), après une réunion avec son homologue saoudien Adel al-Joubeir. La situation dans la région va être au cœur des discussions des ministres des Affaires étrangères européens, lors d’une réunion extraordinaire ce vendredi après-midi à Bruxelles.

Tomáš Petříček et Adel al-Joubeir ont évoqué lors d’une réunion la situation actuelle au Proche Orient après le regain de tensions entre les Etats-Unis et l’Iran. Le chef de la diplomatie saoudienne a condamné les tirs de missiles iraniens sur des bases américaines d’Irak, estimant qu’il s’agissait d’une violation de la souveraineté de ce pays.

Adel al-Joubeir est le premier membre d’un gouvernement saoudien à se rendre en République tchèque, après de nombreuses années. Selon le ministre tchèque des Affaires étrangères, l’Arabie saoudite vit à l’heure actuelle de nombreux et importants changements, que ce soit dans les domaines politique, social ou économique, ouvrant des opportunités pour les entreprises tchèques.