Plusieurs personnalités tchèques considèrent le verdict contre les membres du groupe Pussy Riot comme inadéquat

18-08-2012

Le verdict contre les membres du groupe russe Pussy Riot condamnées par le tribunal de Moscou à une peine de prison de deux ans a été critiqué par plusieurs personnalités de la vie politique et culturelle tchèque. Les trois jeunes femmes du groupe Pussy Riot sont poursuivies par la justice pour avoir chanté « une prière punk » dans une cathédrale de Moscou. Parmi les critiques de ce verdict il y a entre autres la chanteuse Marta Kubišová, figure importante de l’opposition contre le régime communiste dans les années 1970 et 1980. L’évêque catholique Václav Malý considère le verdict comme honteux et inadéquat et se déclare déçu par la réaction de l’Eglise orthodoxe russe à cette affaire. La sévérité du verdict a été également critiquée par le ministère tchèque des Affaires étrangères.