Partenariat Prague-Pékin : le chef de la diplomatie tchèque condamne les propos de l’ambassade de Chine

09-10-2019 mis à jour

Interrogé ce mercredi par la presse, le ministre des Affaires étrangères Tomáš Petříček (ČSSD) a condamné les déclarations récentes de l'ambassade de Chine, estimant que la diplomatie n'était pas une affaire de menaces : « C'est une pression forte et j'ai dit moi-même à l'ambassadeur de Chine que nous ferions mieux de nous concentrer sur le développement d'un environnement amical. »

Suite à la décision, lundi, du conseil municipal de Prague de rompre l’accord de partenariat avec Pékin, l’ambassade de Chine a mis en garde la mairie de la capitale tchèque, estimant que cette décision mettait à mal la confiance mutuelle et les relations tchéco-chinoises. Sur Facebook, l’ambassadeur de Chine à Prague a appelé la mairie à changer son approche au risque de voir ses intérêts en pâtir.

La décision de la mairie fait suite au refus de Pékin d’abroger l’article 3 de cet accord de partenariat signé par la précédente municipalité, où Prague s’engage à reconnaître le principe de la Chine unique. En représailles des positions du maire de Prague, Zdeněk Hřib (Pirates) et d’autres politiciens tchèques vis-à-vis de Taïwan et du Tibet, la Chine a annulé la venue de plusieurs ensembles musicaux liés à la ville de Prague. La décision de la mairie de la capitale tchèque doit encore être approuvée par l’ensemble des élus.