Nucléaire: Prague regrette les derniers développements autour du traité INF

02-02-2019

Le chef du gouvernement Andrej Babiš (ANO) et le ministre tchèque des Affaires étangères Tomáš Petříček (ČSSD) regrettent les décisions de Washington puis de Moscou de se retirer du traité de désarmement nucléaire INF.

"Les USA et la Russie devraient se mettre d'accord pour poursuivre la liquidation des armes nucléaires. Le monde doit résoudre bon nombre d'autres conflits, la guerre en Syrie, l'instabilité générale du Proche-Orient ou encore la vague migratoire d'Afrique. La menace nucléaire serait pour le monde un autre grand problème", a indiqué le premier ministre.

"J'espère que la raison va finir par l'emporter(...). La rupture des accords et les nouvelles courses aux armements sont une sérieuse menace pour la sécurité et la stabilité de l'Europe", a quant à lui twitté le chef de la diplomatie.