Nucléaire : l’élimination d’Areva de l’appel d’offres de Temelin en règle selon l’Autorité de la concurrence

25-02-2013

L’élimination du géant français Areva de l’appel d’offres lancé par la société d’énergie ČEZ pour la construction de deux nouveaux réacteurs à la centrale nucléaire de Temelin est en règle selon le Bureau pour la protection de la concurrence. La décision de cette institution, annoncée ce lundi par son président Petr Rafaj, n’est toutefois pas définitive puisque l’entreprise française peut encore faire appel. C’est pourquoi ČEZ n’est toujours pas en mesure de signer un contrat avec l’un des deux candidats encore en lice, la société américo-japonaise Westlinghouse et le consortium tchéco-russe MIR.2000. L’achèvement de la centrale nucléaire de Temelín prévoit la construction de deux nouveaux réacteurs à l’horizon 2025 pour un montant estimé entre huit et douze milliards d’euros. Areva a été exclu de l’appel d’offres après que la partie tchèque a estimé qu’il n’avait pas respecté le cahier des charges établi par ČEZ.