Nucléaire : la prolongation de l’exploitation de la centrale de Dukovany de plus en plus souvent évoquée

Prolonger la durée de vie de la centrale nucléaire de Dukovany (Moravie du Sud) de dix ans coûterait moins cher que les recettes qu’elle produirait sur la même période. C’est ce qu’a expliqué le directeur financier du groupe énergétique ČEZ, Martin Novák, dans un entretien publié, ce jeudi, par l’agence de presse ČTK. S’il n’a pas donné de chiffres concrets, à la fin du mois d’octobre, le Premier ministre Andrej Babiš avait indiqué que le montant des frais qu’entraînerait une prolongation de la durée d’exploitation de la centrale – une des deux centrales nucléaires existantes en République tchèque – s’élèverait à environ 20 milliards de couronnes (775 millions d’euros), tandis que la construction d’un nouveau réacteur nécessiterait un investissement d’un montant dix fois supérieur.

« Nous pensons que nous sommes techniquement en mesure de maintenir la centrale en service pendant soixante ans. Pour l’instant, il semble que les équipements ne vieillissent pas à une vitesse telle que cela ne serait pas possible », a déclaré Martin Novák. Jusqu’à présent, c’est essentiellement une extension de la centrale, dont les réacteurs ont été mis en service entre 1985 et 1987, qui était envisagée par les autorités tchèques.