Nucléaire : la France participerait à un nouvel appel d’offres pour l’agrandissement de la centrale de Temelín

24-08-2015

Par ailleurs, Laurent Fabius a profité de sa visite à Prague pour confirmer à ses hôtes que la France, par l’intermédiaire de l’EDF, participerait de nouveau à un éventuel appel d’offres pour l’agrandissement de la centrale nucléaire de Temelín (Bohême du Sud), une des centrales existantes en République tchèque. Le précédent appel d’offres pour la construction de deux nouveaux réacteurs a été annulé par la société énergétique ČEZ, contrôlée majoritairement par l’Etat tchèque, en avril 2014 en raison de doutes sur la viabilité économique du projet. Avant cela, la compagnie française Areva en avait été exclue à l’automne 2012 pour différents manquements au cahier des charges, une décision qui avait ensuite nettement refroidi les relations entre Paris et Prague. Le chef de la diplomatie française a rappelé que les deux pays partageaient les mêmes positions sur de nombreux points sur le sujet de la diversification des sources d’énergie. En début d’année, le ministre tchèque de l’Industrie, Jan Mládek, a toutefois déclaré que le lancement d’un nouvel appel d’offres n’était pas prévu au programme du gouvernement avant la fin 2015.