Mort du soldat afghan : le ministre de la Défense rejette toutr accusation contre les militaires tchèques

Le ministre de la Défense Lubomír Metnar (ANO) a démenti l’information publié lundi dernier par The New York Times, selon laquelle les soldats tchèques auraient participé à l’attaque contre un militaire afghan. Soupçonné d’avoir tué le mois dernier, sur la base aérienne de Shindand, le maître-chien tchèque Tomáš Procházka, le soldat afghan est mort en prison, après avoir été roué de coups.

Ce mercredi, le ministre de la Défense s’est opposé à toute accusation. Lors d’une conférence de presse, Lubomír Metnar a déclaré que les soldats tchèques engagés dans des missions à l’étranger respectaient strictement le droit humanitaire international.

Par ailleurs, trois soldats tchèques morts dans un attentat-suicide perpétré en Afghanistan en août dernier ont été décorés à titre posthume, par l’ambassadeur des Etats-Unis en République tchèque Stephen King, à l’occasion d’une cérémonie qui s’est déroulée ce mercredi au mémorial de Vítkov, à Prague.