Ministère de l'Intérieur : la scène politique "extrémiste" est calme depuis le début de l'année

02-05-2017

Un rapport du ministère de l'Intérieur publié ce mardi recense 93 actions organisées par des "éléments extrémistes", soit vingt de plus que sur la même période l'an passé. Pour autant, le document estime que la "scène extrémiste" a été plutôt calme sans aucun "événement majeur". Les mouvements d'extrême-droite seraient très divisés. Le Parti ouvrier de la justice (DSSS), une formation qui a apporté son soutien à la candidate frontiste Marine Le Pen, serait presque absent de la scène publique, à l'instar du groupuscule d'extrême-droite Démocratie nationale. Le rapport fait en revanche état d'un certain nombre de concerts néonazis organisés de manière clandestine.