Migrants : un routier tchèque de nouveau devant la justice française

Un tribunal de la ville de Douai au nord de la France a commencé mercredi le jugement en appel de Jiří Sagan, un routier tchèque soupçonné d'avoir voulu aider des personnes migrantes à rejoindre l'Angleterre. Fin septembre dernier, il avait été reconnu coupable et condamné à une peine de dix-huit mois de prison. Le procureur s'est montré encore plus sévère ce mercredi en réclamant à présent une peine de deux ans d'emprisonnement. Le verdict devrait être connu le 31 janvier, selon l'avocat de l'accusé, dont les propos sont rapportés par l'agence de presse ČTK.

Début juillet dernier, Jiří Sagan avait été arrêté à Calais alors que quinze ressortissants irakiens en situation irrégulière se trouvaient dans son camion. Le routier tchèque affirme depuis le début qu'il n'était pas conscient de leur présence dans la chambre froide de son véhicule. Il estime que ces personnes ont pu s'y réfugier tandis qu'il dormait.