Mémoire rom : l’Etat et la société AGPI signent un contrat pour le rachat de la porcherie de Lety

23-11-2017

L’Etat tchèque a signé un contrat avec la société AGPI pour le rachat de la porcherie industrielle de Lety, en Bohême du Sud, située sur le site d’un ancien camp de concentration destiné aux Roms pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le contrat de vente, validé par le gouvernement au début du mois de septembre, a été signé par la directrice du Musée de la culture rom, Jana Horváthová, le président de la société AGPI, propriétaire de la porcherie, Jan Čech, et le ministre de la Culture, Daniel Herman. Le rachat du complexe coûtera à l’Etat 450 millions de couronnes (un peu plus de 17,5 millions d’euros) ; d’autres 120 millions de couronnes (4,7 millions d’euros) seront consacrés à l’assainissement et au réaménagement des bâtiments.

La porcherie qui est au cœur d’une polémique depuis vingt ans car considérée par les associations de défense des droits des Roms comme une insulte à la mémoire du génocide rom, devrait disparaître au printemps prochain. Dans les années à venir, elle devrait être remplacée par un mémorial. Quelque 1300 Roms ont été détenus dans ce camp de Lety entre août 1942 et mai 1943. Parmi eux, plus de 500 ont été transférés à Auschwitz et plus de 300 y ont perdu leur vie.