Maltraitances : près de 4000 enfants ont été forcés de quitter le domicile familial en 2016

27-04-2017 mis à jour

En 2016, les services sociaux tchèques ont retiré 3841 enfants à leurs parents. Les raisons en était plusieurs : 1700 enfants ont été victimes d’une négligence parentale, la justice a également constaté 200 cas de maltraitance ou d’abus sexuel. Ces données ressortent d’un rapport annuel concernant la protection de l’enfance, préparé par le ministère du Travail et des Affaires sociales. En tout, les services sociaux ont enregistré, au cours de l’année dernière, 9416 cas de mauvais traitements physiques ou psychiques. S’il s’agit d’un chiffre sensiblement identique à celui de l’année précédente, le nombre d’enfants négligés ou victimes de différents types de maltraitances est néanmoins presque six fois plus élevé par rapport à 2006. Cette croissance s’explique par une plus grande sensibilité du public, mais aussi par des mesures préventives insuffisantes.