Malgré les protestations le ministre de l’Education refuse de renoncer au projet de réforme de l’enseignement supérieur

02-03-2012

Malgré la résistance des étudiants il faut poursuivre la réforme de l’enseignement supérieur en République tchèque. C’est ce qu’a déclaré le ministre tchèque de l’Education Josef Dobeš au bout de la Semaine des protestations des étudiants contre cette réforme. 20 000 étudiants et d’enseignants universitaires ont protesté dans le cadre de « La Semaine de l’agitation », contre les nouveaux projets de direction et de financement des établissements d’enseignement supérieur. Josef Dobeš envisage de discuter encore certains aspects de la réforme avec les délégués des milieux académiques.