Malgré la tension croissante, les soldats tchèques restent en Irak

07-01-2020

Les soldats tchèques restent pour l’heure stationnés en Irak, où des mesures ont été prises afin d’assurer leur sécurité maximale et où ils opèrent dans le cadre d’une mission de formation. C’est ce qu’a fait savoir le porte-parole du ministère de la Défense à l’agence de presse ČTK, après l’annonce faite ce mardi par l’armée allemande de retirer une partie de ses soldats pour les transférer en Jordanie et au Koweit en raison des tensions dans la région. La Slovaquie a elle aussi provisoirement déplacé sept soldats pour des raisons de sécurité.

L’Armée et le gouvernement tchèques consultent leurs décisions avec leurs alliés au sein de l’OTAN. « Rien ne change pour nous. Les soldats tchèques restent sur leurs bases, sur les lieux de l’opération », a indiqué le ministère. Le ministre des Affaires étrangères, Tomáš Petříček, a qualifié l’élimination par les Etats-Unis à Bagdad du général iranien Qassem Soleimani de « démarche extraordinaire dans un contexte compliqué ».

L’Armée tchèque est présente en Irak depuis plusieurs années, notamment pour l’entraînement des pilotes irakiens des avions tchèques d’attaque au sol L-159. Deux autres équipes composées de spécialistes des armes chimiques et de policiers militaires opèrent également sur place.