L’utilisation problématique des fonds européens ternit l’image de la République tchèque à Bruxelles

24-04-2014

En raison de l’utilisation problématique des subventions européennes, l’image de la République tchèque à Bruxelles s’en trouve considérablement entachée. A l’occasion de la première conférence ‘Euro fonds pour les entrepreneurs 2014+’ (Eurofondy pro podniky 2014+) organisée à Prague ce mercredi, c’est le président de la délégation tchèque du Comité des régions à Bruxelles, Petr Osvald, qui l’a fait savoir à l’Agence de presse tchèque, tout en précisant que tous les projets tchèques sont « désormais surveillés à la loupe ». La République tchèque est le plus mauvais élève européen en la matière : en 2013, près de 10 milliards de couronnes, soit 370 millions d’euros, n’ont pas été utilisés et le chiffre pourrait grimper jusqu’à 890 millions d’euros pour cette année. Petr Osvald a néanmoins rejeté l’idée que les subventions européennes créeraient un climat de corruption dans le pays. La République tchèque dispose de 12 représentants au sein du Comité des régions, qui est un organe consultatif de l’Union européenne, possédant néanmoins une grande influence sur les institutions.