L’Université Charles lave du soupçon de plagiat un politicien allemand

21-01-2014

Le secrétaire général de l’Union chrétienne-sociale de Bavière (CSU) ne s'est pas rendu coupable de plagiat, c'est le résultat du contrôle effectué par la Faculté des sciences sociales de l’Université Charles sous l’impulsion de l’ombudsman allemand pour la science Wolfgang Löwer. L’Université a affirmé qu’elle contacterait Wolfgang Löwer pour la suite de la procédure car les logiciels d'Urkund et de Theses n’ont pas détecté de plagiat. Le politicien allemand a obtenu son doctorat en 2004 à l’Université Charles avec son travail écrit en allemand sur la Communication politique de la CSU en Bavière.