L'OCDE recommande à la Tchéquie d'adapter son système de santé au vieillissement de la population

L'Organisation de coopération et de développement (OCDE) recommande à la République tchèque de faire en sorte que son système de santé soit plus efficace. D'après Falilou Fall, qui dirige les recherches sur ce pays pour l'OCDE, le vieillissement de la population tchèque va inévitablement entraîner une hausse des dépenses de santé. "A l'heure actuelle, les seniors représentent 45 % de ces dépenses. Si rien n'est fait dans ce secteur, elles pourraient augmenter à 75 %", estime-t-il. Aujourd'hui, moins d'un cinquième de la population tchèque a plus de 65 ans, une part qui pourrait passer à près d'un tiers d'ici à 2050.

"Le rapport de l'OCDE émet des recommandations afin que le secteur de la santé tchèque soit soutenable", a déclaré Adam Vojtěch (ANO), le ministre tchèque de la Santé. Selon lui, il faut notamment mettre l'accent sur les soins à domicile pour anticiper les changements à venir.