L’été 2018 a été le plus chaud en République tchèque depuis l’ouverture des stations météo dans le pays

L’été cette année a été, avec celui de l’année 2003, le plus chaud en République tchèque depuis 1961, année à partir de laquelle les météorologues ont commencé à mesurer régulièrement les températures moyennes. La température moyenne pour les mois de juin, juillet et août s’est élevée à 19,3 °C, une donnée identique à celle d’il y a quinze ans et supérieure de 2,3 °C à la température moyenne pour la période 1981-2010. L’information a été communiquée, ce mercredi, par l’Institut hydrométéorologique tchèque (ČHMÚ).

Récemment, le ČHMÚ avait déjà fait savoir que l’été 2018 a été le plus chaud jamais mesuré au Klementinum à Prague, qui, depuis sa mise en service en 1775, est la plus ancienne station de mesure existante en République tchèque. La température moyenne dans la capitale tchèque s’est élevée à 22,7 °C. Avant cela, l'été le plus chaud mesuré avait été celui de 2003, avec une moyenne de 22,4 °C. L'été 2015 avait lui aussi été particulièrement chaud (22,3 °C).