Les tribunaux ont donné tort à la République tchèque dans un litige qui l’opposait à l’UE sur la définition du « beurre à tartiner »

18-10-2012

La Cour de justice de l’Union européenne, basée à Luxembourg, a finalement donné tort ce jeudi à la République tchèque sur l’appelation « beurre à tartiner ». Le tribunal a considéré que ce nom était utilisé abusiment pour désigner certains articles tchèques qui ne contiennent pas assez de matière grasse laitière selon les normes européennes. Selon la Commission européenne, seuls les produits avec une teneur en matière grasse laitière supérieure à 80% peuvent être appelés « beurre », alors que selon la législation tchèque en vigueur, il suffit de 31%. Considéré par certains comme une « spécialité culinaire », cet espèce de fromage blanc appelé "beurre" par convention est qualifié par le tribunal de « graisse animale à tartiner ». Le ministère tchèque de l’Agriculture a déclaré qu’il allait analyser ce jugement pour éventuellement prendre les mesures nécessaires en vue de se conformer à la législation européenne. S’il ne le fait pas, la Commission européenne pourrait à nouveau porter plainte.