Les Tchèques s'affirment plutôt satisfaits de leur appartenance à l'Union européenne

15-06-2005

64 % des Tchèques se disent plus ou moins satisfaits de l'appartenance de leur pays à l'Union européenne. En mars 2004, soit deux mois avant leur adhésion, ils n'étaient que 57 % à s'exprimer de la sorte. C'est ce qui ressort du dernier sondage réalisé par le Centre d'étude de l'opinion publique dont les résultats ont été publiés ce mercredi. A l'inverse, 22 % des personnes interrogées affirment ne pas être satisfaites, soit 11 % de moins qu'un an plus tôt. L'ouverture des frontières et la possibilité de voyager librement sont les deux arguments positifs les plus fréquement mis en avant par les Tchèques. En revanche, près d'un tiers d'entre eux estiment que le fait de devoir se soumettre à l'opinion d'autres pays membres fait de la République tchèque un Etat de seconde zone parmi les Vingt-cinq membres. 1100 personnes âgées de plus de 15 ans ont particpé à ce sondage.