Les sociaux-démocrates s’opposent à la participation de la République tchèque à une éventuelle opération de l’OTAN en Syrie

21-03-2013

Le Parti social-démocrate (ČSSD), premier parti de l’opposition, ne souhaite pas que la République tchèque soit impliquée dans le conflit militaire en Syrie, du fait de son appartenance à l’OTAN. Le président du parti Bohuslav Sobotka l’a déclaré ce jeudi à Prague. Les sociaux-démocrates tchèques ne sont pas persuadés de l’utilité d’une éventuelle intervention de la communauté internationale, visant à de mettre fin à la guerre civile en Syrie. Dans un communiqué, le vice-président du ČSSD Lubomír Zaorálek a appelé le gouvernement à refuser l’idée d’une intervention militaire en Syrie sur la scène internationale. Selon lui, ce projet devrait s’appuyer sur une résolution du Conseil de sécurité et sur une profonde analyse de la situation en Syrie.