Les ONG tchèques demandent l’élaboration de la loi sur le logement social

Les représentants des syndicats et des organisations non-gouvernementales ont adressé une lettre ouverte au Premier ministre Andrej Babiš (ANO), dans laquelle ils incitent le gouvernement à élaborer la loi sur le logement social. Sollicité depuis des années par les travailleurs sociaux et prévu par le gouvernement précédent, le projet de loi sur le logement social a été enterré par le Premier ministre Andrej Babiš en septembre dernier. Estimant que la gestion du problème d’accès au logement devrait être assurée par les communes, Andrej Babiš avait alors annoncé que l’Etat financerait la mise en œuvre de logements sociaux dès lors que ceux-ci représenteront 20 % des nouvelles habitations construites par les municipalités.

Plusieurs ONG, ainsi que les membres de la Confédération tchéco-morave des syndicats rappellent, dans leur lettre, que l’élaboration de la loi sur le logement social a figuré au programme de l’actuelle coalition gouvernementale (ANO-Parti social-démocrate) au moment de la naissance de celle-ci. Selon les signataires de la lettre, le projet proposé par le Premier ministre ne permettra pas d’améliorer l’accès au logement des plus démunis.