Les médecins des pays du groupe de Visegrad protesteront le 20 novembre

29-10-2012

Les médecins hospitaliers des pays du groupe de Visegrad, lequel inclut la Hongrie, la Pologne, la Slovaquie et la République tchèque, ont décidé d’organiser une journée symbolique de protestations le 20 novembre prochain. Selon Martin Engel, le président de l’organisation syndicale de l’Association des médecins tchèques, il s’agit notamment de protester contre le faible niveau des salaires des docteurs, qu’il aimerait voir revaloriser à hauteur de trois fois le salaire moyen de chaque pays. Pour lui, la direction prise par les services médicaux, celle d’une privatisation de la santé, va à l’encontre des intérêts et des besoins des patients, au profit de compagnies d’assurance privées. La première mobilisation commune des médecins des pays du groupe de Visegrad ne devrait pas perturber le fonctionnement des hôpitaux et ne durer que trente minutes. En parallèle, les médecins tchèques ont adressé une lettre ouverte au ministre de la Santé Leoš Hegel pour souligner leur désaccord avec la réforme de la santé.